Turquoise et arc-en-ciel { PV Maemi
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 Turquoise et arc-en-ciel { PV Maemi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

.Elèves de Spica.

 .Elèves de Spica.
avatar

Féminin
Messages : 221
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 22

Votre personnage
Age ~ : 17
Année/Profession ~ : 5e grade ~ Conseillère
In love? ~ : Quoi?

MessageSujet: Turquoise et arc-en-ciel { PV Maemi   Mer 22 Fév 2012 - 3:57

« Encore du temps de perdu », se disait-elle en soupirant dans le vide.
Aemilia n’aimait pas beaucoup se donner en public et encore moins côtoyer ses rivales. Bien qu’apparemment très gentilles, les Conseillères de St-Rim et St-Miatre restaient en compétition contre elle. Surtout cette mademoiselle Katsura dont l’école se battait contre Spica depuis la fondation de l’établissement Strawberry. La jeune fille avait toujours cette crainte que ses deux « ennemies » ne s’allient afin de se monter contre Spica, les Spicaiennes n’étant pas des plus amicales avec celle de Rim. Le Conseil venait de faire les comptes rendus des avancements, ouvertures ou fermetures de clubs divers et de nouveaux évènements festifs ainsi que ceux annulés. Aemilia dût alors malencontreusement barrer quelques projets qu’elle avait en cours dans sa tête. Elle était restée un peu afin de classer ses diverses notes sur la réunion. Malgré le fait qu’elle ne fut pas très importante, la jeune conseillère avait pu noter quelques choses, histoire que le lendemain elle n’oublie pas les infos qui lui sont transmises. Assez brouillons, ses feuilles de notes étaient couvertes de notes écrites à l’encre noire avec des étoiles pour les listes et quelques personnages souriants, histoire que la relecture ne soit pas ennuyante. Le temps était ensoleillé, même si on annonçait de la pluie, mais on voyait déjà le soleil commencer à légèrement s'oranger et l'heure du dîner approchait.

L’Anglaise n’était pas sotte, tout de même. Elle voyait bien qu’une présence autre que la sienne était près d’elle. Juste à sa droite, en fait. Il fallait bien dire que ses longs cheveux turquoise ne passaient pas du tout inaperçu. Si elle n’avait pas ce calme et son uniforme, Aemilia aurait bien pu croire qu’elle n’était pas à Miatre. Elle fixa de façon songeuse le cartable lui-même turquoise qu’elle venait de refermer. Ça l’énervait. Cette fille, cette teinte de cheveux, elle était assez bizarre. Rien ne semblait rayonner dans sa personnalité, rien de spécial. Alors pourquoi était-elle conseillère? Miatre serait donc si faible? Pourquoi alors l’élite de Spica était si serrée dans les classements contre ses saintes avec un balai dans le c… non, il fallait se calmer.

C’est en pensant à cela que la jeune fille fourra avec une certaines exaspération son cartable et son matériel d’écriture. Ce n’était pas perceptible, mais quelqu’un de très attardé à ses faits et gestes verraient qu’ils étaient plutôt raides. Elle regarda la conseillère de Miatre d’un air assassin, alors que cette dernière ne la voyait pas. C’est dans sa colère qu’elle fit un mouvement brusque, faisant tomber son précieux stylo plume signée « Spica » sur le côté en lettres dorées, cadeau reçu par une personne anonyme. Une petite tâche d’encre s’en échappa et la bourgeoise ne put s’empêcher d’étouffer un petit cri, de peur qu’il ne se brise, mais rien ne sembla anormal.

L’adolescente se baissa pour ramasser ce qu’elle avait laissé tombé, mais une main douce vint se poser sous la sienne à la dernière minute, ce qui les fit s’effleurer durant une fraction de secondes. Aemilia figea et rougit, secouant la tête et reprenant de son mieux ses esprits. Son attention revint au stylo plume, qu’elle tenta d’attraper. En essayant d’essuyer un peu d’encre sur le bout pointu, elle fit une grimace soudaine : elle venait de se piquer le doigt. Dans un certain conte de fée, elle s’endormirait 100 ans, mais ce n’était pas le cas, elle ne fit que sucer un peu son doigt, retirant le sang. Ça avait un goût amer, pas très agréable…

Ne levant pas le tête du sol en semblant fâchée contre son matériel d’écriture et la tache qu’il avait laissé, Aemilia dit d’une façon indifférente sans regarder Maemi :

- Un mouchoir, please…?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

// Fonda~chou \\
 // Fonda~chou \\
avatar

Féminin
Messages : 986
Date d'inscription : 08/01/2009
Age : 25
//Petit plus ~ : Cherche l'amour...

Votre personnage
Age ~ : 18 ans
Année/Profession ~ : 6ème année
In love? ~ : Not yet...

MessageSujet: Re: Turquoise et arc-en-ciel { PV Maemi   Mer 22 Fév 2012 - 23:05

‘Pour la fête du mois prochain, St Miatre se propose pour jouer une pièce de théâtre en plus de l'habituel chant de la Sainte Chorale de Spica. Cela pourrait ajouter un intérêt supplémentaire à l’événement et donc amener plus de monde. Qu’en pensez-vous ?’

Maemi voulait toujours bien faire. Elle n’avait qu’une idée en tête la plupart du temps : satisfaire tout le monde. Malheureusement, elle était souvent assez maladroite dans cette tâche et ses bonnes intentions passaient souvent pour des envies de contrôle. La plupart du temps, en réunion, elle finissait par se faire élégamment remettre à sa place par une des conseillères de St Spica. Si Maemi devait être tout à fait honnête, ça lui hérissait le poil. Elle n’avait jamais compris exactement quel était l’intérêt de cette éternelle querelle entre St Spica et son académie. Elle était d’ailleurs souvent critiquée pour ça, mais Maemi était convaincue qu’être différent voire opposé ne voulait pas dire qu’on ne pouvait pas fonctionner ensemble. Elle s’entendait dire qu’elle aurait mieux fait de s’inscrire à St Rim. Maemi n’était pas trop d’accord, elle aimait St Miatre et son côté traditionnel, cette académie était son chez elle.

~Proposition acceptée~


Maemi, le sourire aux lèvres regarda ses congénères. Elle était comme une petite fille dont la proposition vient d’être acceptée par des adultes. Ca lui faisait tellement de bien de se sentir utile. Ce sentiment s’estompa malheureusement bien trop vite. Une fois son œil posé sur les conseillères de St Spica, elle se rendit compte de sa gaffe. L’une semblait plutôt emballée par l’idée, mais tandis que la deuxième lui jeta un regard noir, la dernière se contenta de l’ignorer de façon hautaine. Cette troisième retint son intention quelque peu. Comment s’appelait-elle déjà ? Emilia Deraroshu ou quelque chose comme ça… Maemi se souvenait qu’elle avait un nom français, et d’ordinaire elle s’en serait souvenue puisque le français était sa 3ème langue mais cette jeune fille aux cheveux noirs de jais était une élève de Spica. Aussi triste que cela pouvait être pour Maemi, elle n’avait pratiquement aucun contact avec elle alors qu’elles se réunissaient au moins une fois par semaine avec les autres conseillères.

‘… Merci pour votre participation, on se revoit la semaine prochaine. Les sujets abordés seront…’

Ah zut ! Elle s’était laissée distraire et n’avait pas écouté grand-chose de la fin de la réunion. Maemi se leva avec les autres pour saluer les Etoiles qui quittaient la salle puis se tourna rapidement vers ses co-conseillères de St Miatre et leur dit le plus discrètement possible:

‘Aaaah les filles.. !! Help !! Je n’ai pas du tout suivit les 5 dernières minutes de la réunion et ce sont les plus importantes… Dites-moi que vous avez des notes’

Maemi avait les mains jointes et la tête penchée, mais elle savait quelle réaction avaient ses deux amies. Elles étaient probablement entrain de lever les yeux au ciel, elle entendit même un petit soupir. Il faut dire que ce n’était pas une situation inhabituelle pour Maemi. Elle avait une fâcheuse tendance à se laisser distraire pour pas grand-chose…

Quand elle releva la tête un quart de seconde plus tard, elle vit les deux Miatriennes tendant leurs notes. Elles lui rappelèrent de ne pas trop trainer puisqu’elles avaient cours l’heure d’après, puis elles quittèrent la pièce. Maemi ne fit pas trop attention à ce qui se passait autour d’elle et se contenta de relire les notes de ses amies de la façon la plus attentive qui soit. C’est dans ce genre de situation qu’on sentait qu’elle était une fille assez intelligente malgré les apparences, quand elle étudiait ou comprenait une matière. Enfin, pour le coup, ce n’était pas très dur à comprendre… Elle recopia le contenu avec ses mots en soulignant les éléments les plus importants et en se faisant des notes à elle-même dans la marge.

Ouf ! Fini ! Elle commençait à ranger ses affaire quand *BING*. Maemi sursauta. Elle se rendit enfin compte de la présence d’Emilia Machinchose dans la pièce. Totalement absorbée par ce qu’elle faisait, elle n’avait même pas vu que la Spicaienne était là, juste à sa gauche. Maemi comprit vite la situation et se pencha pour ramasser le stylo que sa camarade venait de faire tomber. Celle-ci avait entrepris le même geste, et leurs mains se frôlèrent. Maemi allait s’excuser quand, semblait-il, la jeune fille aux cheveux noirs se blessa avec son stylo. Maemi pris un visage plutôt horrifié, mais intérieurement elle sourit. Non pas qu’elle se moquait de la Spicaienne, mais elle la trouvait plutôt mignonne. Ce petit incident lui fit penser à sa propre maladresse.

‘Un mouchoir, please…?’

Maemi ne dit rien sur le coup. Vu qu’ « Emilia » n’avait pas levé la tête, évitant le regard de Maemi, cette dernière ne s’attendait pas à la question et mit donc un certain temps à réagir. De plus, avant qu’une Spicaienne, et surtout celle-ci, ne lui adresse la parole, il fallait déjà y aller ! Un quart de seconde -un peu trop long- plus tard elle répondit donc :

‘Ah euh… oui bien sur ! Tiens !’

En prononçant ce dernier mot, elle sortit de son sac un magnifique mouchoir blanc bordé de dentelle avec les lettres « K.M. » brodées dessus en vert émeraude. Elle le tendit ensuite poliment à « Emilia ». Elle savait que le sang ruinerait son mouchoir, mais cela lui importait peu pour plusieurs raisons. La première était qu’elle en avait d’autres semblables. La seconde était qu’elle ne pouvait pas la laisser se vider de son sang et tâcher son bel uniforme. Et la dernière mais pas des moindres était que c’était son premier « vrai » contact avec cette Spicaienne. Celle qui l’intriguait le plus, celle qui avait causé sa distraction un peu plus tôt.
Maemi était toujours plantée là. Elle voulait dire quelque chose pour enfin lancer une vraie conversation, mais elle savait qu’elle allait gaffer, et de fait :

‘Euh… Tu es Emilia c’est bien ça ? Tu peux garder le mouchoir si tu veux ! Enfin… tu n’en auras pas de grande utilité donc si tu préfères le jeter c’est ton droit… Enfin pas que je ne te trouves grossière ou quoi que ce soit hein, mais… Enfin… Tu… Tu vois ce que je veux dire…'

Non… Elle ne voyait surement pas, et Maemi le savait très bien. Elle se mordit la lèvre intérieurement. Elle qui était toujours si digne, élégante et « parfaite », elle perdait trop souvent les pédales dans ce genre de situation. Son côté enjoué qui était d’habitude un point fort devenait le plus lourd des poids… S’apprêtant à être ignorée ou a une réponse glaciale, Maemi attendit la réaction de son interlocutrice tout en évitant son regard.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuri-astrea.forumactif.com

.Elèves de Spica.

 .Elèves de Spica.
avatar

Féminin
Messages : 221
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 22

Votre personnage
Age ~ : 17
Année/Profession ~ : 5e grade ~ Conseillère
In love? ~ : Quoi?

MessageSujet: Re: Turquoise et arc-en-ciel { PV Maemi   Lun 27 Fév 2012 - 2:28

Prenant un mouchoir en disant un presque inaudible merci accompagné d’un (faux) sourire poli, la jeune fille soupira en épongeant doucement le sang sur son doigt. Il faudrait qu’elle passe à l’infirmerie désinfecter la petite plaie et y mettre quelque chose pour ne pas que cela dérange ses divers travaux scolaires. Déjà elle devait travailler avec Mlle Katsura pour la fête du mois prochain, Aemilia ne pouvait déjà pas la supporter très bien. Elle était le type de personne qu’on n’arrive pas à sentir, dont on trouve que tout en cet individu sonne faux, qu’elle n’est pas authentique et qu’on dirait qu’elle joue un rôle… cette représentante pouvait-elle aussi innocente et parfaite qu’elle pouvait bien le paraître? En dehors de sa mignonne maladresse qui l’exaspérait, pointe de jalousie inavouée, la jeune Spicaienne ne voyait rien qui faisait en sorte que Maemi était un être humain avec ses grands défauts.

Elle venait d’en finir qu’on lui dit directement de garder voir de jeter ce mouchoir de qualité avec des initiales brodées. Il est vrai que le sang est difficile voir impossible dans certains cas à effacer de sur un tissu, surtout que ce dernier était blanc. Normalement, la jeune fille avait conscience de cela et s’en foutait bien royalement, car ce n’était pas le sien, mais cet air innocent qui semblait ne pas lui en vouloir la frustra. Elle regarda le mouchoir, fronça les sourcils, le mis en boule et le mit dans la poche de la veste de son uniforme avant de se relever, le stylo rangé à nouveau dans son cartable.

- Je vais vous en procurer une autre, si la tâche ne disparait pas.

Elle attendit un instant et prit un ton sec et très sévère.

- Pas d’objectionnes, compris?!

Un silence assez intimidant s’ensuivit… et l’Anglaise ne put s’empêcher de pouffer, la main sur le bouche pour ne pas rire. Elle se trouvait drôle, oui, mais elle ne savait pas pourquoi.

- Désolé, je suis une idiote.

Puis, comme si rien n’était arrivé, elle revint à la normale et son attitude professionnelle reprit le dessus. Elle ne fit pas de commentaire sur comment Maemi prononçait son nom, peut-être avait-elle un accent, mais, de toute façon Aemilia ne prenait pas d’attention à ce que comment une élève de Miatre pouvait prononcer son prénom. Seules celles qui savaient bien le latin s’en rappelait, vu la signification assez spéciale de son nom. Elle remarqua comment sa conseillère rivale ne la regardait pas directement, son regard allant un peu partout. Cela lui donna quelques instants pour la toiser et voir à quel point le haut de l’uniforme moulait bien de délicieuses formes. Elle haussa un sourcil. Il fallait l’avouer que Miatre, selon Aemilia, avait bien les demoiselles les plus appétissantes d’Astréa. Cela lui fit rectifier ses idées sur Maemi, la jeune fille étant bel et bien profiteuse sur les bords et superficielle à ce point. Un joli corps avec un esprit semblant assez naïf, comment ne pas penser à quelque chose..?

- Je ne te mangerai pas, enfin, pas littéralement…

Les joies du double-sens.

- … alors tu peux me regarder dans les yeux non?

Elle lui sourit et se retourna, se dirigeant vers la porte en bois sculptée à l’ancienne. La main sur le poignée, elle regarda Maemi, un certain malice sur son visage aux traits doux.

- On se revoit au dîner, d’accord, Katsura?

Garder ses ennemies près de soi est une bonne tactique.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

// Fonda~chou \\
 // Fonda~chou \\
avatar

Féminin
Messages : 986
Date d'inscription : 08/01/2009
Age : 25
//Petit plus ~ : Cherche l'amour...

Votre personnage
Age ~ : 18 ans
Année/Profession ~ : 6ème année
In love? ~ : Not yet...

MessageSujet: Re: Turquoise et arc-en-ciel { PV Maemi   Sam 10 Mar 2012 - 21:34

Comme s’y attendais Maemi, c’est sur un ton sec que lui répondit son interlocutrice après avoir chiffonné et fourré le mouchoir dans sa poche. Une série de gestes et d’attitudes qui ne surprenait pas du tout Maemi. A vrai dire elle s’attendait à pire. L’air supérieur d’Emilia ne la dérangeait pas dans le sens où elle savait que c’était justifié. D’ordinaire elle ne se serait pas laissée faire aussi facilement, mais elle estimait qu’elle en avait déjà bien assez fait pour aujourd’hui… S’écraser face à une autre élève ne lui ressemblait pas et Maemi commençait à se demander si elle ne finirait pas par perdre la face à ce rythme là. Mais après tout, ce qui était fait était fait et tenter de se rattraper ne ferait surement qu’empirer les choses…

La Spicaienne que Maemi appelait toujours Emilia lui dit qu’elle lui rachèterait un mouchoir si la tâche de sang ne partait pas. Maemi aurait pu répondre que ce n’était pas nécessaire puisqu’elle en avait pleins d’autres, mais une fois encore, elle préféra garder le silence pour ne pas en faire de trop.

- Pas d’objectionnes, compris?!

Maemi ne savait plus où se mettre. Cette fois-ci c’était sûr, toute possibilité future d’une quelconque amitié était tombée à l’eau. Et puis que lui prenait-il aussi ? Pourquoi prenait-elle ce ton étrange tout à coup. Maemi savait que la nature de leur relation était plutôt tendue, mais ça e ressemblait pas à une conseillère de Spica de parler comme ça. Elles préféraient en général être hautaines et supérieures mais en silence. La jeune fille se mit à pouffer. Maemi ne comprenait vraiment plus rien. Était-ce une blague depuis le début ? La conseillère de Spica serait-elle en fait une personne sympathique ? Non Maemi en doutait. Elle devait surement être fatiguée et craquait un peu. C’était la seule possibilité aux yeux de Maemi.

- Désolé, je suis une idiote.

La cerise sur le gâteau ! Voilà que maintenant elle s’excusait et qu’en plus elle partait en autodérision. C’était du jamais vu ! Toute cette agitation avait totalement perturbé Maemi d’où sa réplique hésitante et confuse.
Maemi ne regardait donc pas Emilia dans les yeux. A vrai dire elle ne s’en rendait pas tout à fait compte… Elle était juste tellement mal à l’aise que regarder sa co-équipière dans les yeux l’aurait sans doute fait rougir énormément, et avec un peu plus de malchance elle aurait même pu tenter de se rattraper encore une fois et de creuser le trou encore plus profond… Cette situation était d’autant plus bizarre que malgré la grande taille d’Emilia, Maemi était plus grande qu’elle. En effet, même pour une métisse, Maemi avait toujours été plus grande que tout le monde, et ce même quand elle vivait encore en Irlande. Alors imaginez bien que se faire toiser par une fille plus petite que soi, ça ne le fait pas trop…

- Je ne te mangerai pas, enfin, pas littéralement…

Wow wow wow, wait ! WHAAAAAT ?? Maemi n’en revenait pas! Est-ce qu’elle était vraiment entrain de se faire draguer ? Par une fille ? De Spica ??!! Cette situation était probablement une des situations les plus improbables qu'elle aurait pu vivre à Astrea Hill. Tout d’abord, Maemi ne se faisait jamais draguer. Enfin, pas comme ça en tout cas. Elle avait une plus forte tendance à être un aimant à jeunes Miatréennes mimi comme tout. Et pour couronner le tout, Emilia était de Spica ! Est-ce qu’une vision de paix était envisageable entre les deux écoles ? Pas impossible mais certainement étrange.

- … alors tu peux me regarder dans les yeux non?

Maemi regarda enfin son interlocutrice dans les yeux. Celle-ci portant des talons aiguilles assez hauts et provocants, Maemi ne devait presque pas baisser les yeux pour la regarder. La regarder dans les yeux était une bonne ou une mauvaise idée selon le point de vue. En tout cas, il est clair qu’Emilia lui faisait de l’effet. Mais à qui n’en faisait-elle pas ? Elle était connue pour ne pas être qu’élégante, mais également extrêmement belle. Elles étaient assez proches l’une de l’autre, et avec les événements précédents, c'était le cocktail parfait pour faire battre le cœur de Maemi bien plus vite qu’il ne le devrait. Emilia sourit, décrochant un petit pincement au ventre de Maemi, puis se retourna et se dirigea vers la sortie.

- On se revoit au dîner, d’accord, Katsura?

- Ah, oui ! A tout à l’heure !

Raaaah ! Pourquoi ce ton idiot !? Maemi n’avait clairement pas réussi à cacher le fait que la Spcaienne venait de la perturber totalement…

Tout ça était très bizarre. Se lier d’amitié à une Spcaienne était un objectif que Maemi avait toujours voulu atteindre, mais elle ne s’attendait pas à ce qu’un jour ça se passe. Enfin pas de cette façon en tout cas. Au final, c’était surement une très bonne chose. Maemi ferait tout pour ne pas perdre ce contact, et qui sait, peut-être arriverait-elle un jour à vraiment être amie avec Emilia ! Amie… ou plus… Le futur nous le dira !

Maemi était encore chamboulée par ce qui venait de se passer. Et… oh ZUT ! Elle allait être en retard à son cours. Elle attrapa son sac et quitta rapidement la pièce.

-[On continue dans la cantine ? ;D]-

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuri-astrea.forumactif.com

.Elèves de Spica.

 .Elèves de Spica.
avatar

Féminin
Messages : 221
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 22

Votre personnage
Age ~ : 17
Année/Profession ~ : 5e grade ~ Conseillère
In love? ~ : Quoi?

MessageSujet: Re: Turquoise et arc-en-ciel { PV Maemi   Ven 30 Mar 2012 - 1:10

To be continued ~

HERE!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Turquoise et arc-en-ciel { PV Maemi   

Revenir en haut Aller en bas
 

Turquoise et arc-en-ciel { PV Maemi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:: Astrea Hill // Strawberry Panic ::. :: .Role Play / Astrea. :: ~ ♥ Résidence Ichigo. :: ▫ 1er étage. :: ▫ La Salle de Réunion du Conseil.-